LANGENSOULTZBACH (Bas-RHin) visiteurs de cette page

Lettre du 21/11/1838, du Ministre de la Guerre au Maire : Concernant deux habitants de la commune (non dénommés) qui ont demandé des autorisations de passage gratuit en Algérie.

Il envoie les permis d'embarquement. Il précise qu'à l'heure actuelle on emploie seulement des ouvriers pour les travaux des routes et des dessèchements. Les autres doivent accepter d'être utilisés comme terrassiers, carriers ou manoeuvres dans les ateliers de travaux publics.

- Certificat d'indigence, du 02/12/1838, signé du Maire concernant : - LUTZ Philippe Georges.

- idem, de la même date, signé du Maire concernant : - GAERIG Georges Jacques.

Lettre du 06/12/1838, du Maire au Préfet : LUTZ et GAERIG ont obtenu le permis de passage gratuit en Algérie. Il demande pour eux les secours de route jusqu'au port d'embarquement.

- Demande d'autorisation de passage gratuit, du 24/12/1838 de :

- Georges Jacques GOERIG, fabricant de potasse et laboureur. Veut se rendre à Alger avec sa famille.

- idem, de la même date : de Philippe Georges LUTZ, cloutier et manoeuvre. Veut se rendre à Alger avec sa famille.

Lettre du 16/06/1855, du Ministre de la Guerre au Préfet concernant les sieurs :

- SCHUTZ Philippe, demeurant à Langensoultzbach,

- BRENNSTUHL Louis, demeurant à Langensoultzbach,

- SOMMER Georges, demeurant à Langensoultzbach, en la cense de Scheuerlenhoff, mairie de Gundershoffen, arrondissement de Wissembourg, qui ont adressé des demandes de passage gratuit en Algérie, en justifiant qu'ils possédaient, le premier 400 francs, et les deux autres 1.000 francs chacun.
Il adresse les autorisations pour ces chefs de familles, mais elles ne devront être remises qu'autant qu'ils auraient réalisé les ressources qu'ils ont annoncé posséder.

Précisions généalogiques :

LUTZ Philippe Georges est né le 27/03/1797 à Bouxwiller (67), décédé en Algérie, est le fils de Jean (+1814) et de Catherine GREINER (+ 1811). Il épouse à Langensoultzbach, le 18/02/1831, Eve Catherine BREISACH, née le 13/09/1790, décédée le 08/09/1849 à Ouled Fayet, dépt: d'Alger, Algérie, fille de Jean (1758-1825) et de Marguerite WURST (1758-1829). Sur le site du CAOM, on trouve trace de deux actes concernant un LUTZ Philippe Georges, l'un décédé à Blida en 1855, et l'autre décédé la même année à Mouzaïaville. Eve BREISACH avait un fils (naturel) : BREISACH Henry, né le 28/03/1822 à Langensoultzbach, cultivateur, qui décèdera le 11/10/1896 à Mouzaïaville Ville, en Algérie. Il épousera en 1848, à Ouled Fayed, BREISACH Madelaine.

Eve Catherine BREISACH, est mon sosa: 49 (voir la page généalogie de ce site)


Vers la page d'ACCUEIL de mon site